Humeur

Il était une fois, Simon, dormeur à plein temps…

4 novembre 2016

Il y a 5 ans maintenant, une boule de poil est entrée dans ma vie, je voulais raconter son histoire et dire ô combien j’aime mon dormeur à plein temps.

Simon, Dormeur à plein temps

 

Nous sommes le 15 septembre 2011.

Je reçois un appel de mon frère, alors qu’il était dans la cambrousse avec mon père pour tester son drone, si je me souviens bien et j’étais également surprise de son appel puisque je savais qu’ils passaient un moment ensemble, et me dit: « Ma soeur, j’ai un truc à te dire.. Ben non écoute! » et là j’entends des miaulement de détresse. Un petit chaton au milieu de nul part! Il était tellement en détresse qu’il s’accrochait au jean’s de mon père en miaulant!

Je lui réponds donc « Ramenez le chez moi, ne le laissez pas ici, je lui trouverai un foyer! » Ni une, ni deux, ils prennent cette boule de poil et me l’amènent! En sortant de la voiture, mon frère me dit en rigolant « Tiens voici « Simon! »« . Mon père partit vite à la villa, prendre des croquettes de Maticha, leur chatte, et me les ramène pour qu’il puisse manger, en attendant je lui aménage un petit coin pour lui, qu’il se puisse se reposer et se remette de cette mésaventure, et lui donne de l’eau. Les croquettes arrivées, lui donne également pour qu’il puisse remplir son petit ventre affamé.

Voyant un œil couler, celui-ci toujours fermé et assez maigroulet, je n’ai pas réfléchi très longtemps pour que la vétérinaire lui fasse un check up. J’appelle. Le rendez-vous était fixé pour le surlendemain. Cependant il y a un problème. Je n’ai pas de caisse de transport. J’ai donc appelé une amie, pour qu’elle m’en prête une. C’est bon je peux l’amener convenablement à sa consultation. Entre temps, ayant un papa très bricoleur, lui créait un griffoir, un morceau de poutre, un socle en medium, le tout fixé ensemble et le tour est joué, Simon pourra faire ses griffes en attendant de lui trouver une famille.

Je l’amène chez la vétérinaire, elle estime son âge, au vu de ses dents, à 2 mois 1/2-3 mois pas plus. Nous avons donc choisi la date de son anniversaire qui sera le 1er juillet 2011. Elle le pèse, trop maigre pour son âge, l’ausculte sous tous les angles. Le verdict tombe, coryza avancé, angine, début de teigne. Et le test de leucose à faire; maladie mortelle si pas soignée, risque d’anémie, de tumeur…; résultat négatif, j’étais tellement soulagée pour lui! Je repars donc avec Simon, de nouvelles croquettes adaptées à ses petites dents, traitement pour le coryza, une crème pour ses yeux, pour son angine, des cachets et une solution pour le laver pour éradiquer la teigne.

3 semaines se sont écoulées, retour chez la vétérinaire pour un contrôle, on fixe un rendez-vous pour l’identifier et le stériliser! Le tout est fait, il est prêt à l’adoption. Je passe un message sur Facebook, pour lui trouver une famille, 1 semaine, 2 semaines passent, bref tout le monde le trouve mignon, personne le souhaite vraiment, je le soigne encore, je m’attache à lui, un mois est passé, l’évidence était là, il reste avec moi pour les 15 prochaines années voire plus!

Aujourd’hui, Simon est heureux, il pèse 4kg et a pris une belle revanche sur la vie, c’est l’amour félin à l’état pur, celui qui me laisse des poils partout, des coups de griffes sur le matelas, le canapé, des ronflements quand il dort, des léchouilles râpeuses sur le front le matin pour me réveiller. Ou petit, quand il me mordait les pieds/les fesses quand je dormais. Sa méthode de communication est de faire tomber mes affaires quand il souhaite quelque chose. Se mettre devant l’évier en miaulant (traduction: j’ai faim et/ou soif). Lui mettre des glaçons dans sa gamelle d’eau, l’été. Des « mahou » tout doux ou des « miaouuu » intense pour me parler. Quand il se réveille en miaulant en courant vers moi pour que je le câline. Ses ronronnements à n’en plus finir, criser car il me met de la litière partout! Qu’il se mette à côté de moi quand je suis au lit et qu’il me pousse avec ses pattes, à jouer des heures ensemble…

Pour rien au monde, je regrette ce choix, de t’avoir gardé auprès de moi, depuis 5 ans tu m’apportes un tel bonheur que je ne conçois pas ma vie sans toi. Tu es mon Simon, mon bébé chat, mon gros doudou…

Tu es tout simplement, le chat de ma vie!

The World Fémi'Nîmes

 

 

0 J'aime

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Voyages de prof 4 novembre 2016 at 17 h 08 min

    Oh <3 Quel joli article, si bien écrit, et les photos sont trop belles !!!!! Moi aussi je suis une fille à chat et j'en ai un depuis 6 ans maintenant, mais je suis partie vivre en Australie et c'était trop compliqué de le prendre avec moi dnc il vit chez ma mère en France et je ne le vois que quelques semaines par an : il me manqueeeeee !!!! Profite bien de ton joli petit Simom!!!

  • Laissez votre petit mot doux...